Gomerfontaine - Point 4

- Arrivé en haut de la montée, le chemin devient plat, autour de la cote 140m, il parcourt le plateau de Chambors ;
- Après quelques centaines de mètres, rive ouest (à droite), peu après d’anciennes carrières, signalées par des excavations, une borne couchée (1) a été découverte dans la végétation, à une dizaine de mètres du parcours.
- Deux faces de cette borne, adjacentes, sont gravées ; l’une porte une croix à ampoule de type jacquière (2) (chemin de Saint-Jacques) : l’autre présente une croix piquée de type templière ; (3)
- le rôle de cette borne, probablement taillée sur place à partir des carrières, est énigmatique ; s’agissait-il d’une borne jalonnant le chemin de Compostelle ou d’une borne indiquant des limites de fiefs ; ce point reste à élucider.


Quand nous partîmes de France
En grand désir
Nous avons quitté père et mère
Tristes et marris
Au cœur avions si grand désir
D'aller à Saint-Jacques
Avons quitté tous nos plaisirs
Pour faire ce voyage"

Que ce soit par pure dévotion, pour obtenir un miracle, pour expier un péché, obtenir des indulgences, ou se faire bien voir, les chemins (1)  qui convergeaient à Santiago sillonnaient le royaume et par conséquent notre contrée. (2)

Celui-ci, reliant Beauvais à Chartres, passe par Jaméricourt, Delincourt, Serans et Montagny-en-Vexin. Les voyages étant parsemés d'embuches, que ce soit les loups ou les malandrins. Nous pouvons penser que la présence de l'abbaye devait être un point d'appui pour le pèlerin comme devait l'être la commanderie hospitalière d'Ivry-le-Temple.

En 1993, à l'occasion de l'année jubilaire,  l'Association des Amis de Delincourt, sous la présidence de Me Jacques Dupâquier, a balisé la section entre Gomerfontaine et Montagny-en-Vexin, en édifiant des "Montjoie",(3) monticules de pierres, ici de forme pyramidale ornés d'une coquille Saint-Jacques. Ils servent de repère aux pèlerins.

Le terme de "Montjoie" vient du nom d'un village galicien (Espagne), Monxoi: le Mont de la Joie, O Monte do Gozo (4); où passe l'itinéraire français des chemins de Compostelle et d'où, du haut du mont, les pèlerins (5) peuvent enfin apercevoir les tours de la cathédrale de Saint-Jacques, but de leur longue marche.

"Quand nous fûmes à Montjoie
Fûmes joyeux
De voir en si belle église
En ce saint lieu
Du glorieux ami de Dieu
Monsieur saint Jacques
Qui nous a tous préservés
Durant ce saint voyage"